Playlist

Musiques contes et légendes

Album cover

De nombreux compositeurs ont trouvé l’inspiration en se plongeant dans les contes et légendes. Le personnage farceur de Till l'Espiègle, figure de la littérature populaire allemande, est ainsi le héros d’un poème symphonique de Richard Strauss (1895). Quelques années plus tard, en 1917, Igor Stravinsky compose son Histoire du soldat sur un texte de Charles-Ferdinand Ramuz… mais c’est bien un ancien conte russe qui suscite la trame de la pièce (le pacte d’un soldat-violoniste avec le diable).

Pour Maurice Ravel, l’écriture de Ma Mère l’Oye (1910) est l’occasion d’une évasion dans le monde de l’enfance qu’il appréciait tant, quelques années avant de composer L’Enfant et les sortilèges. Son œuvre pour piano à quatre mains était d’ailleurs initialement destinée à être interprétée par les deux enfants d’un couple d’amis, les Godebski. Si les contes de fée ont pareillement joué un rôle important pour la musique de chambre de Robert Schumann à la fin de sa vie, ce sont surtout les singularités narratives de ce genre littéraire qui ont fasciné le compositeur, l’amenant à imaginer des formes musicales originales pour ses œuvres. Ni les Märchenbilder (« Images de contes de fée », 1851) ni les Märchenerzählungen (« Récits de contes de fée », 1853) ne font d’ailleurs explicitement allusion à des histoires précises, laissant libre cours à l’imagination des auditeurs.

Ce n’est pas non plus un récit qui influence Gustav Mahler pour le troisième mouvement de sa Symphonie n° 1 (1888) mais une gravure extraite d’un vieux recueil de contes de fée : « L’Enterrement du chasseur ». L’image représente le corps du défunt accompagné au cimetière par les animaux de la forêt, ce qui explique le mélange de gravité et d’ironie qui rend cette musique si mémorable. Quant au compositeur minimaliste Terry Riley, il s’appuie sur un conte de sa propre invention dans Sunrise of the Planetary Dream Collector (1980) : c’est l’histoire d’un être surnaturel qui erre la nuit sur la planète et recueille les rêves des dormeurs afin de les implanter dans d’autres esprits endormis la nuit suivante…

copyright photo : P. Willelms

Pistes de lecture

Gustav Mahler (1860-1911) , Symphonie n°1 en ré majeur, « Titan » - Transcription pour ensemble de chambre de Klaus Simon (2008)

19e Festival de Pâques de Deauville , samedi 18 avril 2015 Clément Mao-Takacs direction , L' Atelier de musique ensemble , Sécession Orchestra ensemble ,
1.Langsam, schleppend
2.Kräftig bewegt, doch nicht zu schnell
3.Feierlich und gemessen, ohne zu schleppen
4.Stürmisch bewegt

RichardStrauss (1864-1949) , Till Eulenspiegel pour piano, flûte, hautbois, clarinette, cor et basson

14e Août musical de Deauville , mardi 04 août 2015 Guillaume Vincent piano , Ensemble Ouranos ensemble

Igor Stravinsky (1882-1971) , Suite de L’Histoire du Soldat pour violon, clarinette et piano (1919)

16ème Août musical de Deauville , samedi 29 juillet 2017 David Petrlik Violon , Raphaël Sévère clarinette , Théo Fouchenneret piano , Ensemble Messiaen ensemble ,

TerryRiley (1935-) , Sunrise of the Planetary Dream Collector pour quatuor à cordes

21ème Festival de Pâques de Deauville , jeudi 27 avril 2017 Quatuor Verdi ensemble
Sunrise of the Planetary Dream Collector

Robert Schumann (1810-1856) , Märchenerzählungen, quatre pièces pour clarinette, alto et piano opus 132

13e Août musical de Deauville , mardi 29 juillet 2014 Léa Hennino Alto , Amaury Viduvier clarinette , Guillaume Bellom piano ,
1.Lebhaft, nicht zu schnell
2.Lebhaft und sehr markiert
3.Ruhiges tempo, mit zartem Ausdruck
4.Lebhaft und sehr markiert

Maurice Ravel (1875-1837) , Ma Mère l’Oye pour piano à quatre mains

13e Août musical de Deauville , samedi 26 juillet 2014 Ismaël Margain piano , Guillaume Bellom piano ,
1.Pavane de la Belle au bois dormant
2.Petit Poucet
3.Laideronnette, Impératrice des Pagodes
4.Les entretiens de la Belle et de la Bête
5.Le Jardin féerique

Robert Schumann (1810-1856) , Märchenbilder pour alto et piano opus 113 (1853)

12e Août musical de Deauville , samedi 03 août 2013 Lise Berthaud Alto , Ismaël Margain piano ,