Playlist

Voyage à Vienne

Album cover

Capitale de la musique, Vienne a accueilli dans ses murs une quantité de compositeurs célèbres, allant jusqu’à donner son nom à des courants musicaux essentiels. Le terme de « première école de Vienne » rassemble par exemple le trio Haydn-Mozart-Beethoven.

Le premier nommé a passé la majeure partie de sa vie dans la plus grande ville autrichienne. Chanteur à la cathédrale pendant son enfance, Joseph Haydn a ensuite été au service de la prestigieuse famille Esterhazy, dont le domaine est situé légèrement à l’écart du centre-ville. C’est dans ces murs que le compositeur a élaboré de nombreux chefs-d’œuvre, devenant un modèle pour des générations de musiciens.

Wolfgang Amadeus Mozart cède aux sirènes de la capitale en 1781, après avoir sillonné toute l’Europe. Sitôt arrivé, il découvre les derniers quatuors composés par Haydn et écrit en réponse un formidable quatuor dédié à son illustre aîné : le Quatuor K. 387 en sol majeur. Si Vienne reste irrémédiablement associée à la triste fin de Mozart, il ne faut pas oublier que le compositeur y a vécu des succès notables et de vrais moments de bonheur : en mai 1786, la création des Noces de Figaro au Burgtheater est saluée par une ovation. Pendant l’été qui suit, Mozart passe dans la famille Jacquin un séjour sans nuage, ponctué de parties de quilles avec le clarinettiste Anton Stadler. Le compositeur immortalise ces vacances en donnant le nom « des quilles » à un trio pour piano, clarinette et alto. Un an après, il envoie sa Sonate pour piano à quatre mains K. 521 à Franziska von Jacquin, en souvenir des agréables moments de détente et de musique passés dans leur propriété viennoise.

Né à Bonn, Ludwig van Beethoven s’installe dans la capitale autrichienne quelques mois après la mort de Mozart. S’intégrer à la société viennoise était primordial pour tout compositeur ambitieux. Les œuvres de Beethoven portent la marque de ses rencontres : le Duo « pour lunettes obligées » fait allusion à la myopie de son nouvel ami Nikolaus Zmeskall von Domanovecz. Le Quintette « à Kreutzer » porte le nom du célèbre violoniste, rencontré à l’ambassade de France à Vienne.

Dans les années 1820, la capitale autrichienne devient le cadre des « schubertiades » où hommes de lettres, chanteurs, compositeurs se retrouvent, dans l’atmosphère amicale d’un salon. Franz Schubert y joue ses pièces pour piano à quatre mains, accompagne un ami baryton dans de nombreux lieder… Ceux-ci se retrouveront parfois dans des œuvres de musique de chambre de grande ampleur (Quatuor « La jeune fille et la mort »Quintette « La Truite »…).

Vienne conservera toujours un vrai pouvoir d’attraction sur les artistes. Johannes Brahms s’y rend à son tour en 1862 ; ses premières œuvres interprétées devant le public viennois sont ses quatuors avec piano opus 25 et 26. Jusqu’à la fin de sa vie, le compositeur appréciera se promener dans les allées du Prater. La ville est désormais un vrai lieu de pèlerinage où l’on peut percevoir les échos de musiques anciennes. Inversement, l’écoute de ces œuvres donne l’impression de déambuler dans des ruelles pavées, de longer un monument ou de pousser la porte d’un salon viennois…

Pistes de lecture

Johannes Brahms (1833-1897) , Quatuor pour piano et cordes n° 1 en sol mineur opus 25

15ème Août musical de Deauville , mardi 09 août 2016 Amaury Coeytaux Violon , Manuel Vioque-Judde Alto , Bruno Philippe Violoncelle , Guillaume Vincent piano ,

Franz Schubert (1797-1828) , Quatuor à cordes n°14 en ré mineur La jeune fille et la mort D.810

15ème Août musical de Deauville , samedi 30 juillet 2016 Quatuor Hermès ensemble ,

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) , Les Noces de Figaro K. 492 Susanna, Giunse alfin il momento... Deh vieni, non tardar

20ème Festival de Pâques de Deauville , samedi 07 mai 2016 Susana Gaspar Soprano , Jérémie Rhorer direction , Le Cercle de l'Harmonie ensemble , L' Atelier de musique ensemble

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) , Quatuor à cordes n°14 en sol majeur K.387

14e Août musical de Deauville , mercredi 29 juillet 2015 Quatuor Hermès ensemble ,

Ludwig van Beethoven (1770-1827) , Quintette pour deux violons, altos et deux violoncelles en la majeur opus 47 « A Kreutzer »

19e Festival de Pâques de Deauville , vendredi 24 avril 2015 Perceval Gilles Violon , Liya Petrova Violon , Adrien La Marca Alto , Victor Julien-Laferrière Violoncelle , Bruno Philippe Violoncelle ,

Joseph Haydn (1732-1809) , Trio n° 44 pour piano, violon et violoncelle en mi majeur Hob.XV.28

18e Festival de Pâques de Deauville , dimanche 20 avril 2014 Trio Les Esprits ,

Ludwig van Beethoven (1770-1827) , Duo pour alto et violoncelle pour deux lunettes obligées en mi bémol majeur WoO 32

17e Festival de Pâques de Deauville , samedi 04 mai 2013 Adrien Boisseau Alto , Bruno Philippe Violoncelle ,

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) , Trio pour piano, clarinette et alto en mi bémol majeur K 498, « des Quilles »

17e Festival de Pâques de Deauville , samedi 04 mai 2013 Adrien Boisseau Alto , Amaury Viduvier clarinette , Jérôme Ducros piano ,

Franz Schubert (1797-1828) , Sonate « Grand duo » pour piano à quatre mains opus posthume 140 D. 812

11e Août musical de Deauville , vendredi 27 juillet 2012 Ismaël Margain piano , Guillaume Bellom piano ,

Franz Schubert (1797-1828) , Fantaisie pour piano à quatre mains en fa mineur D. 940

11e Août musical de Deauville , vendredi 27 juillet 2012 Ismaël Margain piano , Guillaume Bellom piano

Franz Schubert (1797-1828) , Rondo pour piano à quatre mains en ré majeur D. 608

11e Août musical de Deauville , vendredi 27 juillet 2012 Ismaël Margain piano , Guillaume Bellom piano
1.Rondo pour piano à quatre mains - Allegretto

Découvrez les meilleurs musiciens de la scène classique internationale dans des enregistrements inédits.

Revivez leurs plus beaux concerts, au Festival de Pâques, à l'Août musical de Deauville et à la Fondation Singer-Polignac. Naviguez en toute liberté parmi vos œuvres préférées en créant vos propres playlists... et laissez-vous surprendre par la richesse d'une collection entièrement originale.