Playlist

Victoire en ré majeur

Album cover

« Ton des triomphes, des cris de guerre, de la jubilation de la victoire. » Ces mots pourraient décrire l’atmosphère d’un stade de football pendant la Coupe du monde… Il n’en est rien. En ces termes, Christian Friedrich Daniel Schubart (1739-1791) décrit une simple tonalité musicale : ré majeur. Organiste, compositeur, poète (auteur de La Truite, rendue célèbre par Franz Schubert), Schubart attache des sentiments, des couleurs aux différents tons, reprenant les théories de l’époque baroque. Dès 1690, Marc-Antoine Charpentier a en effet décrit ré majeur comme un ton « joyeux et très guerrier ».

Cette playlist propose une expérience singulière : elle ne comporte que des œuvres en ré majeur. Certaines évoquent directement la joie guerrière identifiée par Charpentier et Schubart : dans le dernier mouvement de la Symphonie n° 1 de Gustav Mahler, lorsque la tonalité principale fait son retour au bout de dix minutes, c’est dans un triomphe éclatant. La « jubilation de la victoire » saute pareillement aux oreilles de l’auditeur de la Symphonie n° 2 de Ludwig van Beethoven quand survient le dernier mouvement, léger et rayonnant. La Novelette de Robert Schumann est quant à elle traversée d’une insouciante gaieté, peu commune sous la plume du compositeur romantique.

Le Concert d’Ernest Chausson s’ouvre en revanche dans l’apparence farouche et inquiétante d’un cri de guerre, tandis que le Quatuor de César Franck fait une entrée plus majestueuse que joyeuse. Toutes ces œuvres déploient cependant une puissance certaine, favorisée par l’emploi de ré majeur : cette tonalité est l’une des rares où les instrumentistes à cordes frottées peuvent librement faire vibrer leurs cordes « à vide », sans même utiliser les doigts de la main gauche. Cet aspect pratique explique notamment la grande popularité de cette tonalité dans les œuvres pour violon.

Pour accompagner vos longues soirées estivales, les cris guerriers des jours de match et la jubilation des vacances qui approchent, n’hésitez plus un seul instant : accordez-vous en ré majeur et écoutez en boucle cette playlist inédite !

Pistes de lecture

Gioachino Rossini (1792-1868) , Duetto pour violoncelle et contrebasse

16ème Août musical de Deauville , samedi 05 août 2017 Anthony Kondo Violoncelle , Yann Dubost Contrebasse ,

César Franck (1822-1890) , Quatuor à cordes en ré majeur

16ème Août musical de Deauville , mardi 01 août 2017 Quatuor Zaïde ensemble ,

Gustav Mahler (1860-1911) , Symphonie n°1 en ré majeur, « Titan » - Transcription pour ensemble de chambre de Klaus Simon (2008)

19e Festival de Pâques de Deauville , samedi 18 avril 2015 Clément Mao-Takacs direction , L' Atelier de musique ensemble , Sécession Orchestra ensemble ,
1.Langsam, schleppend
2.Kräftig bewegt, doch nicht zu schnell
3.Feierlich und gemessen, ohne zu schleppen
4.Stürmisch bewegt

Ludwig van Beethoven (1770-1827) , Sonate pour violoncelle et piano n°5 en ré majeur opus 102 n°2

13e Août musical de Deauville , mardi 29 juillet 2014 Victor Julien-Laferrière Violoncelle , Guillaume Bellom piano ,
1.Allegro con brio
2.Adagio con molto sentimento d’affetto
3.Allegro-Allegro fugato

Robert Schumann (1810-1856) , Novelette en ré majeur opus 21 n°2

11e Août musical de Deauville , jeudi 02 août 2012 Adam Laloum piano

Franz Schubert (1797-1828) , Rondo pour piano à quatre mains en ré majeur D. 608

11e Août musical de Deauville , vendredi 27 juillet 2012 Ismaël Margain piano , Guillaume Bellom piano
1.Rondo pour piano à quatre mains - Allegretto

Découvrez les meilleurs musiciens de la scène classique internationale dans des enregistrements inédits.

Revivez leurs plus beaux concerts, au Festival de Pâques, à l'Août musical de Deauville et à la Fondation Singer-Polignac. Naviguez en toute liberté parmi vos œuvres préférées en créant vos propres playlists... et laissez-vous surprendre par la richesse d'une collection entièrement originale.