Interprétes

Virgile Ancely
Basse

Biographie

Virgile Ancely commence le chant au conservatoire de Roubaix et poursuit sa formation au Conservatoire à rayonnement régional de Paris au sein du département pour jeunes chanteurs créé par Laurence Equilbey où il obtient en 2008 son prix de perfectionnement à l'unanimité du jury. Lauréat en 2009 du concours international de chant de Clermont-Ferrand, il collabore en tant que soliste avec l'orchestre national d'Ile-de-France, ainsi que des ensembles baroques tels que les Arts Florissants, les Paladins, le Poème Harmonique, Café Zimmerman, Opera Fuoco, Sagittarius ou encore Pygmalion. Sur scène, il se produit dans un large répertoire: Leporello (Don Giovanni), Simone (Gianni Schicchi), Frosch (La Chauve-souris) et Lorenzo (I Capuleti e i Montecchi de Bellini) avec le centre lyrique d'Auvergne, Urbain (La vie parisienne), Pooh-Bah (Mikado de Gilbert & Sullivan). Il participe également à la création d'opéras contemporains : Soie d’Yves Prin, De la terreur des hommes d'Arthur Lavandier, et Phèdre-tragédie lyrique d'Emmanuel Normand en 2012. Affectionnant particulièrement la musique ancienne, Virgile a notamment tenu les rôles de Plutone (Il ballo dell'ingrate de Monteverdi) au festival du Périgord Noir, Jésus (La passion selon St Matthieu de Schütz) à la Folle Journée de Nantes et Alvar (Les Indes Galantes de Rameau) à l'opéra de Bordeaux sous la direction de Michel Laplénie. Il chante en 2012 avec les Arts Florissants dans La descente d'Orphée aux enfers de Charpentier et Venus & Adonis de John Blow à Paris, Versailles et Varsovie. En 2013 il chante dans Il ritorno d'Ulisse in patria (rôles d'Antinoo, Nettuno et Tempo) aux opéras de Reims, Massy et Nice ; Truffaldino (Ariadne auf Naxos de Strauss) au théâtre de l'Athénée à Paris, et les rôles de Buff et Maestro (Der Schauspieldirektor/Prima la musica, e poi le parole de Mozart/Salieri) avec le Hong-Kong Philarmonic Orchestra, sous la baguette de David Stern.

Partager Facebook Twitter

Johann Sebastian Bach (1685-1750) , Cantate « Lass, Fürstin, Lass noch einen Strahl » BWV198

18e Festival de Pâques de Deauville , jeudi 01 mai 2014 Victoire Bunel Soprano , Rodrigo Ferreira Contre-ténor , Manuel Nunez Camelino Ténor , Virgile Ancely Basse , Julien Chauvin Violon , Maîtrise de Caen ensemble , L' Atelier de musique ensemble ,
1.Choeur- Laß, Fürstin, laß noch einen Strahl
2.Récitatif - Dein Sachsen, dein bestürztes Meissen
3.Aria - Verstummt, verstummt, ihr holden Saiten!
4.Récitatif - Der Glocken bebendes Getön
5.Aria - Wie starb die Heldin so vergnügt!
6.Récitatif - Ihr Leben ließ die Kunst zu sterben
7.Choeur - An dir, du Fürbild großer Frauen
8.Aria - Der Ewigkeit saphirnes Haus
9.Récitatif - Was Wunder ists? Du bist es wert
10.Choeur - Doch, Königin! du stirbest nicht

Découvrez les meilleurs musiciens de la scène classique internationale dans des enregistrements inédits.

Revivez leurs plus beaux concerts, au Festival de Pâques, à l'Août musical de Deauville et à la Fondation Singer-Polignac. Naviguez en toute liberté parmi vos œuvres préférées en créant vos propres playlists... et laissez-vous surprendre par la richesse d'une collection entièrement originale.