Concert

12e Août musical de Deauville

du 27 juillet au 10 août 2013

C'est pour lire et jouer plus de musique encore que les musiciens du festival de Pâques décidèrent, en 2002, de créer l'Août musical de Deauville ; et surtout pour y rencontrer leurs cadets les plus prometteurs dans des concerts où alternent solos instrumentaux et œuvres de musique de chambre les plus diverses, de la période classique à la musique de notre temps.

Partager Facebook Twitter

samedi 03 août 2013

Un beau programme baigné dans sa deuxième partie par le soleil de l’Italie. Le samedi 3 août 2013, Armelle Khourdoïan chante ainsi, accompagnée de Guillaume Vincent, quelques mélodies toutes simples venues de la plume d’un jeune retraité qui n’avait pas encore atteint la quarantaine. Après le demi-échec de son Guillaume Tell en 1829, Rossini s’était en effet retiré des scènes d’opéra, mais tenait encore salon chez lui pour des Soirées musicales dont les fruits sont justement ceux que vous allez entendre ce soir.

Autre fruit défendu pour un compositeur italien au XIXe siècle : la musique de chambre ! Giuseppe Verdi ne s’adonna, semble-t-il, qu’une seule fois à cet exercice, et encore comme un passe-temps face aux retards pris par les représentations d’Aïda à Naples en 1873. Verdienne, l’œuvre l’est jusqu’au bout des ongles, avec un sens très sûr du théâtre et de la mélodie, mais aussi la volonté de la part du compositeur de faire la preuve de son métier de musicien, notamment dans l’impressionnante fugue finale, parfaitement rendue ici par le jeune et bouillant quatuor Hermès, alors tout juste auréolé de son victoire aux auditions des Young Concert Artists de New York. De la lumière, il y avait tout autant en première partie, avec le délicat et sublime 2e Quatuor avec piano de Mozart, œuvre contemporaine des Noces de Figaro et dont on pourrait presque voir les personnages de la comédie de Beaumarchais défiler au fil des mouvements. Alexandra Soumm entraîne de son violon une équipe composée d’Adrien La Marca à l’alto, Bruno Philippe au violoncelle et Ismaël Margain au piano. On retrouve ce même Ismaël Margain dans la dernière œuvre au programme, puisqu’il prête main forte à l’alto volubile de Lise Berthaud dans les fantastiques Märchenbilder de Schumann. De ces contes de fées issus de l’une des dernières périodes de lucidité de leur auteur, la jeune musicienne fait preuve de ses talents de diseuse dès le Il était une fois initial.

Programme

Robert Schumann (1810-1856) , Märchenbilder pour alto et piano opus 113 (1853)

12e Août musical de Deauville - du 27 juillet au 10 août 2013 Lise Berthaud Alto , Ismaël Margain piano ,

Gioachino Rossini (1792-1868) , Serate musicali (1830)

12e Août musical de Deauville - du 27 juillet au 10 août 2013 Armelle Khourdoïan Soprano , Guillaume Vincent piano ,

Giuseppe Verdi (1813-1901) , Quatuor à cordes en mi mineur (1873)

12e Août musical de Deauville - du 27 juillet au 10 août 2013 Quatuor Hermès ensemble ,

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) , Quatuor pour piano et cordes n° 2 en mi bémol majeur K 493

12e Août musical de Deauville - du 27 juillet au 10 août 2013 Alexandra Soumm Violon , Adrien La Marca Alto , Bruno Philippe Violoncelle , Guillaume Vincent piano , Ismaël Margain piano ,

C'est pour lire et jouer plus de musique encore que les musiciens du festival de Pâques décidèrent, en 2002, de créer l'Août musical de Deauville ; et surtout pour y rencontrer leurs cadets les plus prometteurs dans des concerts où alternent solos instrumentaux et œuvres de musique de chambre les plus diverses, de la période classique à la musique de notre temps.

Partager Facebook Twitter

Découvrez les meilleurs musiciens de la scène classique internationale dans des enregistrements inédits.

Revivez leurs plus beaux concerts, au Festival de Pâques, à l'Août musical de Deauville et à la Fondation Singer-Polignac. Naviguez en toute liberté parmi vos œuvres préférées en créant vos propres playlists... et laissez-vous surprendre par la richesse d'une collection entièrement originale.